Ce modèle est souvent utilisé pour les grandes surfaces (vignes, prairies, oliveraies, arbres fruitiers). Il a un grand rayon d’action – jusqu’à 12 m de portée – et est donc indispensable pour tous les professionnels.

En changeant l’embout, vous pouvez également l’utiliser pour répandre de la poudre ou des grains.

Son poids propre est compris entre 10 et 12 kg, auxquels s’ajoutent une vingtaine de litres de produit à pulvériser. Il va sans dire que vous aurez besoin d’épaules solides pour le faire fonctionner, mais au vu des performances que vous avez obtenues, cela en vaut la peine. De plus, le poids est rapidement réduit grâce à un débit impressionnant pouvant atteindre 3 l/min !

pulverisateurLes plus grands modèles de pulvérisateurs motorisés sont sur roues et pèsent environ 27 kg (à vide). Ils peuvent pulvériser 15 L/min, contiennent 50 L de produit de pulvérisation et ont une pression de 16 bars et 10 mètres de tuyau pour une plus grande maniabilité.

Les moteurs thermiques sont des moteurs 2 temps, ce qui signifie qu’il faut faire un mélange (essence + huile), qu’il faut faire l’entretien (filtre, bougie, hivernage, etc.), que le moteur est démarré à l’aide d’un démarreur et qu’il est bruyant – protégez vos oreilles avec une protection auditive adaptée !

La qualité de la pulvérisation est-elle importante ?

La préparation en poudre (qui est pulvérisée) peut être dissoute dans l’eau ou utilisée non diluée.

Qu’il s’agisse de brassins naturels tels que l’ortie, la tomate, la prêle ou le fumier de fougère, de préparations synthétiques ou d’exterminateurs de mousse, vous êtes maintenant devenu chimiste ! En tant que spécialiste averti, vous savez bien sûr que plus la préparation est pulvérisée finement, plus les ingrédients actifs sont efficaces. C’est pourquoi le choix de la bonne lance de pulvérisation et donc du pulvérisateur est d’une grande importance.